Tout savoir sur le baby blues

Vous avez des sauts d’humeur fréquents et ce, sans en connaitre la raison ? Vous êtes stressées et n’avez plus faim ? Rassurez-vous, il s’agit d’une étape à passer après l’accouchement. Il s’agit du baby blues. Nous allons à travers cet article tenter de vous expliquer ce phénomène.

Le Baby blues, qu’est-ce que c’est ?

Le baby blues est un symptôme fréquent qui touche 80% des femmes. Il apparait généralement dès la première semaine après l’accouchement et se manifeste par ses sauts d’humeur, un élan d’anxiété, des pleurs sans raison, une peur de ne pas assumer votre nouveau rôle de mère.

Rassurez-vous, cette étape est transitoire et normale. Elle dure jusqu’à une semaine et disparait naturellement. Si toutefois, cette étape dépasse 2 semaines, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

A quoi est-ce dû ?

Le baby blues est provoqué par plusieurs changements :

Le changement hormonal :

Ce changement d’humeur et d’émotions est avant tout hormonal, en effet, pendant votre grossesse, le taux de progestérone n’a cessé de croitre pour baisser brutalement lors de l’accouchement. Ce qui provoque un dérèglement aussi bien en terme d’humeur ou de sommeil.

La fatigue :

Les périodes de grossesse, accouchement et arrivée du bébé ne sont pas de tout repos. La fatigue s’accumule et l’arrivée du nourrisson qui ne fait pas ses nuits n’arrange pas la situation.

Le changement de situation :

Pendant la grossesse, vous étiez le centre de l’attention de tous mais avec l’arrivée de bébé, le regard et l’attention se tourne directement vers lui. Votre statut change aussi, une nouvelle responsabilité et mission vous attend et cette pression mentale joue sur votre tranquillité d’esprit.

Baby blues, comment le gérer au mieux ?

Plusieurs actions vous aideront à vous sentir mieux et de vivre au mieux cette étape. Il est important de vous entourer. Profitez de la proximité avec votre moitié et votre famille. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à partager vos émotions avec les sages-femmes qui ont l’habitude d’accompagner des jeunes mamans à passer le cap du baby blues. Passez du temps avec votre bébé, profitez de ces moments à 2 par exemple lorsque vous lavez votre bébé.

Le dernier conseil qu’on peut vous donner est de dormir, le repos est primordial. Pour cela, profitez-en pour faire des siestes lorsque bébé s’endort.

Leave A Comment