Ville écologique turquie

Ville écologique turque chauffée à la pistache

La Turquie a fait bon usage des pistaches car en tant que principal producteur, elle projette de bâtir une ville chauffée avec des coques de pistache.

 

Un nouveau combustible écologique

 

Etant un principal producteur de pistaches, la Turquie a eu l’idée de convertir les coques des pistaches en combustible sachant qu’elles étaient inutilisables depuis longtemps. Avec ce combustible écologique, elle parviendra à réchauffer jusqu’à 200 000 âmes qui résideront et travailleront aussi bien dans des bâtiments publics que privés. La ville sera construite près de la frontière syrienne, au sud-est du pays, à 11 km Gaziantep, sur un site de 3200 ha, au beau milieu de la région productrice. Elle pourra accueillir ces 200 000 personnes.

 

Avant de finaliser ce projet, la Turquie mènera un projet pilote à Gaziantep, sur une surface de 55 ha. L’étude de faisabilité sera menée par Burgeap, une compagnie française qui prendra en main l’intégralité du projet si son étude est concluante. Burgeap en est déjà à 60% de réussite des études. Seule l’autorité locale a le dernier mot pour donner le feu vert. Une experte en construction environnementale Seda Muftuoglu Gulec reste optimiste et n’attend plus que sa décision avant de concrétiser le projet.

 

La Turquie en tant que grand producteur de pistaches

 

cité turque chauffée aux pistachesSelon le FAO, la Turquie est classée parmi les grands producteurs de pistaches, au même titre que la Syrie, les Etats-Unis  et l’Iran. L’an dernier, l’Union des exportateurs du sud-est de l’Anatolie révèle qu’elle a exporté 6800 tonnes de pistaches, donnant un chiffre d’affaires de l’ordre de 80 millions de dollars.

Si les pistaches constituent des ingrédients succulents pour les confiseries, les glaces, les gâteaux et les desserts, leurs coques seraient parfaits comme combustible. Selon toujours l’environnementaliste, il faut puiser et exploiter les ressources naturelles locales pour en faire bon usage, tout en préservant la nature..

Leave A Comment