modification tarif economique

Place aux nouvelles réglementations économiques pour la rentrée

Chaque année, le tarif économique connaît un vent de changement. Pour cette année scolaire, le rendez-vous a eu lieu le 1er septembre.

Quels sont les changements constatés pour la rentrée ?

Pour la rentrée, les cotisations des salariés à domicile ont réduit, le prix du gaz et le RSA ont augmenté. Pour le RSA ou revenu de solidarité active, l’augmentation est de 2% sachant qu’il y avait déjà une hausse au préalable, en janvier, soit 1,3%. Au moins 2,3 millions d’allocataires bénéficieront de cette augmentation. Cette revalorisation est la seconde étape de la hausse du RSA sur les 10% prévus pour une durée de 5 ans. Avec l’inflation, cette augmentation améliorera le pouvoir d’achat des familles modestes qui perçoivent 10 euros de plus par mois. Une personne seule recevra 509,30 euros au lieu de 499,31 euros par mois. Un couple sans enfant percevra 763,95 euros au lieu de 748,97 et 1069,53 euros au lieu de 1048,55 euros pour un couple avec 2 enfants.

Le prix du gaz a connu une baisse de 0,43% selon la Commission de régulation de l’énergie ou CRE. La baisse des tarifs réglementés oscille de 0,2% pour ceux qui utilisent le gaz pour faire la cuisine et chauffer de l’eau contre 0,4% pour ceux qui s’en servent pour faire chauffer l’eau. Ces tarifs sont appliqués mensuellement par GDF Suez et l’Etat.

Quelles sont les autres réformes pour la rentrée ?

tarif economique est modifiéD’après la loi de finances rectificative votée au mois d’août, en cas de vol ou de perte de permis de conduire, le droit de timbre est à 25 euros pour le renouveler. Désormais, les billets de trains express régionaux ou TER ne sont plus valables qu’une semaine au lieu de 2 mois auparavant. Les cotisations des employés à domicile sont également revues à la baisse, soit de 0,75 euros au lieu de 1,50 euros par heure déclarée. Cette mesure est effective pour les personnes qui travaillent en tant qu’auxiliaires des personnes à mobilité réduite ou âgées ainsi que pour la garde d’enfants.

Les rythmes scolaires connaissent aussi un changement avec la réforme Peillon. Les élèves ont repris l’école depuis le 03 septembre. Najat Vallaud-Belkacem a fait entendre aux maires qui tenteraient de boycotter la réforme qu’ils seraient passibles de sanction en cas d’illégalité totale..

Leave A Comment