Paris prévoit de booster son attractivité chez les amateurs de shopping

Paris est une destination phare pour les passionnés d’histoire, de culture, mais également pour les grands amateurs de shopping. Pendant de nombreuses décennies, les boutiques de luxe de la capitale française attirent un grand nombre de touristes.

Cependant, depuis quelques années, elles subissent une baisse de fréquentation et la ville souhaite mettre en place une nouvelle politique visant à reconquérir le cœur des grands dépensiers.

Une forte concurrence

Bien que Paris reste la ville la plus visitée au monde, il perd chaque année un nombre inquiétant de touristes et risque de laisser à sa place à d’autres grandes métropoles.

Ce recul de fréquentation de la capitale a débuté, selon les experts, après les attentats de 2015. Cependant, cette attaque terroriste n’est pas la seule raison de cette baisse. En effet, les grandes villes telles que Londres, Berlin, Madrid ou Barcelone ont développé une politique agressive de conquête des touristes et ont réussi à attirer un nombre exceptionnel de touristes.

La transformation du tourisme à Paris a fait l’objet d’une étude par Gaëlle de la Fosse. Cette étude a été réalisée grâce à un partenariat entre le cabinet de conseil en stratégie, Roland Berger, et la société de détaxe touristique Global Blue.

Paris en difficulté

Paris-shopping-luxeParmi les grands problèmes de Paris, on peut citer la structure de son tourisme. Environ 80% des visiteurs étrangers qui font le trajet vers la capitale et les autres villes de la France proviennent de pays européens et de marchés en plein recul. En d’autres termes, les touristes fréquentent Paris ne disposent pas de suffisamment de pouvoir d’achat pour pouvoir procéder à de gros achats, notamment dans les boutiques de luxe.

D’après Gaëlle de la Fosse, la raison de cette mauvaise structure réside dans la difficulté que la ville et le pays éprouvent pour capter toute la croissance au niveau mondial.

Selon l’étude, la capitale est très fréquentée et reste la destination shopping par excellence, mais les touristes qui y vont ne sont prêts qu’à dépenser 19% de leur budget dans les magasins.

A Londres, les visiteurs sont prêts à dépenser près de 50% de leur budget dans les boutiques et ce pourcentage est en plein évolution, après le recul du livre.

Leave A Comment