Médicaments à éviter

Quels sont les médicaments à éviter

Actuellement, on constate encore trop de médicaments douteux qui restent commercialisés en France. C’est le résultat des analyses publiées dans « Prescrire » réalisées de 2010 à 2013 concernant les nouveaux  et  anciens médicaments. Ainsi, l’actualisation de la liste de ces médicaments s’avère crucial pour en connaitre davantage.

Qu’appelle-t-on médicament ?

Il n’est plus à rappeler que les médicaments se présentent en une composition ou substance à but curatif ou préventif des différentes maladies. Ils exercent une action pharmacologique, immunologique ou métabolique pour restaurer ou corriger les fonctions nuisibles de l’organisme humain.

On considère également comme médicaments, les produits diététiques. Leur composition contient des substances chimiques ou biologiques promettant des vertus thérapeutiques.  Ils ne constituent pas des aliments mais soient des propriétés spéciales en thérapie, soient des propriétés de repas d’épreuve.

A titre indicatif, chaque médicament possède une liste de contre-indication d’utilisation. Les effets indésirables risquent d’être graves, que ce soit suite à une erreur médicamenteuse ou non.

Les médicaments nuisibles à la santé

médicaments danger

On notera premièrement dans cette liste les médicaments actifs. Ils exposent à des risques démesurés relatifs aux conséquences qu’ils produisent souvent.

Viennent ensuite les médicaments anciens à usage suranné. Ils représentent une balance bénéfices-risques considérable.

On y ajoutera également ceux qui sont  récents. Souvent, ils exposent  à une balance de bénéfices-risques moins favorable que les médicaments anciens.

Enfin, on énumèrera les médicaments dont l’efficacité n’est pas prouvée. Ces derniers exposent à des effets indésirables tragiques.

 A titre d’exemple, le donépézil  et la galantamine exposent à des troubles digestifs, des troubles neuropsychiques, des troubles cardiaques couvrant des bradycardies, des  malaises et des syncopes ainsi que des troubles de la conduction cardiaque.

 Il y a aussi, en psychiatrie, d’innombrables médicaments d’efficacité non démontrée dont l’agomélatine ou Valdoxan.  Ces derniers exposent à des hépatites et des pancréatites pouvant aller jusqu’à des agressions voire même des suicides, ainsi que des atteintes cutanées considérables.

.

Leave A Comment