Grossesse : les conseils à suivre pour voyager en toute sécurité

Voyager est sans nul doute, la solution incontournable pour se dégager de la routine et pour s’offrir des moments de détente, loin de l’environnement stressant du quotidien. Toutefois, durant une grossesse, il est indispensable de prendre certaines précautions afin d’éviter les problèmes pouvant gâcher le séjour.

Effectuer un examen avant le départ

Dans le but de s’assurer que son état de santé et celui du bébé permettent de réaliser de longs trajets, il est important de réaliser un examen obstétrical avant le départ.

L’examen consiste à vérifier la tension, l’état du col et le cœur du bébé. En cas de problème, il est conseillé d’expliquer son projet de voyage au médecin et de suivre ses conseils à la lettre.

Bien choisir le moyen de transport

L’avion est le plus rapide mais le moins confortable pour une femme enceinte. Avant de procéder à l’achat des billets, il est recommandé de vérifier si le stade de sa grossesse permet un voyage dans un espace relativement restreint.

Il est à noter que, le manque de mobilité peut entrainer une maladie trombo-embolique veineuse et une phlébite.

En règle générale, après la 32ème ou la 34ème semaine de grossesse, une femme ne peut plus prendre l’avion.

Dans il est impossible ou risqué de rejoindre le lieu de villégiature par les airs, l’idéal est d’opter pour le train, la voiture ou le bateau.

Les voyages en train ou en voiture ne nécessitent aucune précaution spécifique. Cependant, il est nécessaire de garantir son confort en se dotant d’équipements, tels que des coussins.

Concernant le bateau, il est préférable d’attendre que les nausées de début de grossesse s’arrêtent avant d’organiser son escapade.

Bien choisir la destination

A l’instar du moyen de transport, le choix de la destination doit être réalisé méticuleusement pour éviter les problèmes pouvant compromettre sa sécurité et celle du bébé.

Dans la majorité des cas, il est conseillé d’opter pour une ville française (station balnéaire, etc.), afin de pouvoir accéder rapidement à des systèmes de soin, si besoin est.

Pour les grandes amatrices d’évasion, désireuses de partir en dehors des frontières de l’Hexagone, il est préférable d’éviter les zones endémiques où les risques d’infection par le virus Zika sont élevés.

Dans les régions tropicales, il est recommandé de prendre des précautions pour ne pas s’exposer aux piqûres de moustiques. Les nuits doivent se passer sous une moustiquaire et il est déconseillé de sortir de sa chambre d’hôtel, après le coucher du soleil.

Leave A Comment