Bien être et travail, deux éléments indissociables

Le bien-être et le travail sont deux éléments qui doivent faire bon ménage. Pourtant, près de 3 millions de Français souffrent ou sont exposés à des risques de burn-out. Que ce soit pour l’optimisation de la productivité des entreprises ou pour permettre aux travailleurs d’éviter les pathologies telles que les troubles musculo-squelettiques, les maux de dos, les troubles du sommeil ou psychosomatiques, il est devenu nécessaire de mettre en œuvre des solutions adéquates pour limiter les risques de mal-être chez les employés.

Le travail, un outil indispensable à la santé

Le travail a de nombreuses vertus et reste l’outil incontournable pour le développement personnel et la réalisation de soi. Il permet entre autres de tisser des liens sociaux et il contribue activement à la santé d’un individu à condition de ne pas tomber dans une dépression pouvant être particulièrement destructrice.

Malgré la pression croissante subie par les salariés, en raison des mutations au niveau de l’environnement du travail et la récente crise économique, il est toujours possible de faire d’un emploi un élément indispensable à la conservation d’une excellente santé.

Toutefois, il semblerait que le nombre de cas de burn-out ait progressé de manière inquiétante ces dernières années et cela se reflète sur un absentéisme important. D’après le baromètre de l’Institut Alma Consulting Group, un employé s’absentait en moyenne 17 jours par an en 2015 et la diminution de la productivité s’est directement répercutée sur le chiffre d’affaires des entreprises. Son coût a été estimé entre 45 et 60 milliards d’euros.

Les solutions au burn-out

Pour plus de 90% des salariés et des dirigeants, l’état de santé des employés est un élément pouvant influer grandement sur le développement des entreprises.

Pour les spécialistes du monde du travail, une nouvelle forme de management doit être développée afin de réduire les risques de surcharge et de dépression.

Selon eux, les supérieurs hiérarchiques doivent délaisser l’ancien système considérant les salariés comme de simples outils de production, pour adopter un nouveau système offrant une certaine autonomie et une marge de manœuvre à ceux-ci.

A ce modèle de management moderne, il est possible d’ajouter des actions de prévention et la mise en œuvre d’activités motivantes et gratifiantes, offrant à chaque collaborateur l’opportunité de mettre en lumière leurs talents ainsi que leur aptitude à prendre des initiatives.

Leave A Comment