Les professionnels de l’immobilier prévoient une nette amélioration du marché dans les mois à venir

Après le coup dur de la fin des années 2000 et ses effets qui ont affecté entre autres le marché de l’immobilier pendant de nombreuses années, les professionnels du secteur prévoient une nette amélioration dans les mois à venir selon le dernier baromètre Crédit Foncier/CSA.

80% des professionnels de l’immobilier font preuve d’optimisme

Les résultats du dernier baromètre Crédit Foncier/CSA ont permis de démontrer que les professionnels de l’immobilier font davantage preuve d’optimisme, envers le marché. 80% des enquêtés prévoient des améliorations sur le marché pour diverses raisons, à savoir l’attractivité grandissante du secteur, la présence des nouveaux dispositifs tels que les prêts aidés et les taux immobiliers bas.

Si de nombreux acteurs ont fait part de leur optimisme, il faut savoir que d’autres sont encore restés pessimistes quant à l’évolution du marché de l’immobilier. Bien qu’ils ne représentent que 17% des enquêtés, les arguments qu’ils ont avancé ne doivent pas être pris à la légère.

Pour la majorité des pessimistes, le contexte économique de l’Hexagone serait un grand frein au développement de leur secteur.

D’autre part, certains estiment que le pouvoir d’achat de ménages est encore trop faible pour espérer une amélioration conséquente, dans les mois à venir.

Pour finir, quelques professionnels ont fait part de leur souci concernant l’issue des élections présidentielles. En effet, le prochain chef d’Etat français devrait jouer un grand rôle dans l’évolution du monde de l’immobilier.

Les taux de prêts immobiliers : un facteur important dans le développement du secteur

taux-smic-horaireA l’instar de l’issue des élections présidentielles, les taux de prêts immobiliers jouent un rôle important dans l’amélioration du marché de l’immobilier. Pour les optimistes, bien ceux-ci aient enregistré une hausse depuis quelques années, ils sont restés à des niveaux permettant aux particuliers d’envisager la mise en place de projet.

D’après le Crédit Foncier, la faible augmentation des taux d’intérêt ne devrait pas affecter le dynamisme du marché.

Pour information, lors du baromètre de 2015, 64% des professionnels du secteur de l’immobilier ne prévoyaient aucune évolution dans leur secteur. Deux ans plus tard, la tendance s’est clairement inversée et 80% des acteurs ont annoncé douze mois très dynamique, aussi bien dans le neuf que dans l’ancien.

Leave A Comment